ET TOUT AUTOUR

Books on the Move invente aussi des formes et médiations tout autour des livres, du mouvement, de l’écriture et des langues

MOVING WORDS IN SPACE se propose d’être un temps de réflexion et d’expérimentation autour d’une approche pédagogique qu’Agnès Benoit développe depuis plus de vingt ans. Cette pratique s’articule entre l’exploration du mouvement dansé et l’apprentissage d’une langue. De quelle manière une langue qui nous est encore inconnue ou peu familière peut-elle commencer à faire sens alors que nous sommes en mouvement ? Comment peut-elle résonner dans le corps et initier une danse ?
Cette pratique propose un dialogue continu entre le mouvement dansé et des mots commençant à peine à trouver leurs propres formes dans le corps et dans l’espace. Il s’agit ici d’une expérience incorporée. 

Ce projet s’organise autour de plusieurs axes : des entretiens, des résidences, un atelier-laboratoire, des dispositifs EAC, un symposium, une documentation.
+ D’INFOS ICI

ATELIER-LABORATOIRE – appel à participation pour 3 week-ends d’exploration du mouvement dansé & de l’apprentissage d’une langue.
+ D’INFOS ICI

MOVING WORDS IN SPACE est un projet initié par Agnès Benoit et porté par Books on the Move. Il se construit en étroite collaboration avec Espaces Pluriels et La Manufacture CDCN, avec le soutien du Centre national de la danse (Aide à la recherche et au patrimoine en danse 2021) et de la DRAC Nouvelle Aquitaine.

Stéphanie Pichon anime des tables rondes et rencontres en lien avec la danse contemporaine et plus généralement le monde de l’art, et celui de pédagogie, lors des festivals, journées d’étude, colloques ou salons du livre.
Elle a déjà travaillé avec le Festival A corps, l’Université de Poitiers, le festival Trente Trente, le PREAC danse, les Eclats à la Rochelle, le salon Carnet de Voyage à Bordeaux, Panique au Dancing ou le TAP à Poitiers.

A venir en 2022 :

Entretien avec Lia Rodrigues, TAP Poitiers, le mardi 8 février, 18h30.
Lia Rodrigues, chorégraphe brésilienne, participe avec sa compagnie à développer des actions pédagogiques et artistiques dans la favela de Maré à Rio de Janeiro, en partenariat avec l’ONG Redes de Desenvolvimento da Maré. De cette collaboration sont nés le Centre des Arts et l’École libre de danse de Maré. Lia Rodrigues partage avec nous son regard et son engagement artistique et politique.

Danse Emoi, Biennale de la danse des CCM de Limoges, le mardi 8 mars.
Journée internationale des droits de la femme – Entretien autour de la pièce « Isadora Duncan » de Jérôme Bel – invités en cours.

Festival A corps 2022, table ronde avec des artistes du festival autour du thème de la vulnérabilité.
Le 5 avril 2022 de 12h à 13h30 (invités en cours de programmation)
Revoir ici la table ronde du festival A corps 2021 : « Le corps en trop » 

Comment créer un espace de circulation libre et exigeant de la parole du spectateur? Comment mettre des mots sur la danse? Stéphanie Pichon imagine des dispositifs pour faciliter la circulation de la parole après un spectacle mais aussi se retrouver pour écrire des textes, imaginer des pastilles sonores ou mettre en partage des lectures.

Durée 2h ou 3h – Tout public
Cet atelier a été mené auprès de groupes de spectateurs (La Manufacture CDCN) mais aussi d’étudiants (festival À Corps, Poitiers).

Prochains ateliers :

11 janvier 2022 au TAP, Poitiers, tout public. Autour des pièces Lou (Mickael Phélippeau) et Loulou (Gaëlle Bourges).
Festival A corps 2022 : avec un groupe d’étudiants en première année. Quatre ateliers journalistiques, pour la création de capsules sonores.

Qu’est-ce qu’un livre de danse? A qui s’adresse t-il ? Qui l’écrit? Qui l’édite? Nous met-il en mouvement ? Que fait-il au corps ? A l’esprit ? A l’imaginaire ? Où le trouve t-on? Où ne le trouve t-on pas? Qu’est-ce qu’un fonds dédié à la danse? …
Books on the Move tente de répondre à toutes ces questions lors d’une journée entière imaginée spécialement pour les bibliothèques et médiathèques.
Un programme d’ateliers, de lectures, de récit-témoignage et une mini-formation éveille le grand public mais aussi les bibliothécaires à la diversité et la multiplicité des livres de danse.

Durée : une journée. Tout public, dès 15 ans.
Le programme détaillé de la journée ici

Books on the Move reçoit dans ses locaux bordelais des artistes, danseurs, auteurs, chercheurs, éditeurs qu’elle croise toute l’année sur les routes des festivals et dans les théâtres. Ces soirées thématiques se déroulent sous forme de dialogues, lectures, présentations, discussions, performances et laissent la parole aux créateurs. Dans une ambiance intime et chaleureuse, elles font résonner les pensées à l’œuvre dans le monde chorégraphique contemporain et les mettent en partage.

Rencontres passées :
23.10.2021 La Ribot & Mathilde Monnier en dialogue
15.10.2021 Véronique Lamare & Laurence Leyrolles, à la croisée des pratiques
05.10.2021,  Arpentage, livres, corps la création collective au sein de Jeanne Simone – avec Laure Terrier  Céline Kerrec et Anne-Laure Pigache
27.02.2021 A l’écoute des danses avec Claude Sorin
25.11.2020 S’entretenir de danse : paroles de danseurs et voix de spectateurs avec Charlotte Imbault
29.10.2020 Danser, dessiner, dançer ! La danse et le livre jeunesse avec Marie Chebbah et Patricia Ferrara
07.10.2020 Rencontre avec Volmir Cordeiro,  artiste chercheur, autour de son livre Ex-corpo

Retrouvez les vidéos de certaines des rencontres sur notre compte facebook

Un lecteur, ou plusieurs… Des auditeurs, au repos. Dans des chaises longues ou à même le sol, poser le corps, fermer les yeux, goûter les mots. S’assoupir… ou pas.
A une ou plusieurs voix, autour d’un seul ouvrage ou de plusieurs extraits, les auditeurs reçoivent les textes dans un état de demi-sommeil, propice à la circulation des mots dans le corps.
Ce rendez-vous peut-être ponctuel ou régulier (rdv quotidiens durant un festival).

Durée : de 30 minutes à 1 heure.
Tout public, maximum 40 personnes. En salle ou en extérieur.

Que se passe t-il lorsque des livres dédiés à la danse sont présents dans un studio de danse ? Quand la lecture entre en mouvement, quand les pas guident les voix, quand le livre génère l’écrit ?
Les livres de danse, éparpillés à même le sol, sont investis, soupesés, lus, mis en mouvement lors de cet atelier-laboratoire que nous animons en binôme. L’approche, sensorielle et mobile dans un premier temps, se poursuit par des temps de lecture, d’écriture et de discussion.

Durée : 3h, animé par Agnès Benoit et Stéphanie Pichon
Tout public – maximum 20 personnes
Nous l’avons déjà imaginé pour des lycéens option danse, pour des usagers de bibliothèques, pour des danseurs en formation, pour des spectateurs.

Agnès Benoit et Stéphanie Pichon proposent des temps de formation aux professionnels du livre, de la danse, et aux futurs danseurs.

– Oser le livre de danse ! Catalogue du CNFPT (depuis 2021)
Trois journées de formation pour les fonctionnaires territoriaux (bibliothécaires, enseignants artistiques, médiateurs, chargés de mission culture) autour du livre de danse, de l’édition. Outils théoriques et pratiques.

– CoMedia, Université Bordeaux Montaigne (depuis 2019)
Depuis 2018, un cours de 15h sur la danse contemporaine, qui permet aux étudiants (Licence pro Conception de projets & Médiation Artistique et culturelle) d’aborder la danse par la pratique, mais aussi la lecture, l’écriture et la théorie.

– Lectures mouvementées pour danseurs en formation (depuis 2014)
Deux à trois journées avec des danseurs en formation pour aborder le livre de danse par le mouvement, et attiser leur curiosité pour les écrits en danse.  La formation passe par la danse, l’improvisation, la lecture, l’écriture et même une exposition de livres.
Cette formation a déjà été proposée aux danseurs en formation de la Cie Rêvolution – danseur interprète hip hop, et aux danseurs en formation d’Adage.  

Agnès Benoit et Stéphanie Pichon imaginent des conférences thématiques sur le livre de danse et, plus largement, sur la culture chorégraphique.

La Manufacture CDCN, Bordeaux – la danse et l’oralité – le 06.12.19
CND, Lyon – Faire parler la danse – 22 & 23.10.19
University of Arts of Philadelphia – Cité internationale de Paris – Dancing Politics, Moving Performance – 19.06.19
Atelier des Doctorants, CND Pantin – Lire, écrire, danser – juin 2018
Cuvier de Feydeau, Artigues – Soirées à déguster – dialogue entre la danse et le vin – saisons 2013-2015.

Agnès Benoit et Stéphanie Pichon se sont rencontrées en 2008, à Berlin. L’année de la naissance de Books on the Move. L’une est danseuse, pédagogue, l’autre spectatrice et journaliste, et danseuse amateur.
Ce récit dialogué, nourri d’anecdotes personnelles, est l’histoire du projet Books on the Move, mais aussi l’occasion d’une grande traversée en lectures et en mouvements d’un pan de l’histoire de la danse contemporaine. Au croisement de leurs pratiques respectives, elles mettent en lumière toute la diversité et le potentiel trop ignoré du livre de danse.

Projet 2021
Pour tout public

Des livres grands ouverts s’exposent au mur comme des peintures, un paysage de pages où dialoguent photos, textes, images…
Books on the Move pioche dans sa collection pour imaginer des expositions de livres qui peuvent être thématiques ou rebondir sur la programmation et les artistes d’un festival.

Books on the Move propose ces expositions partout où elle se déplace, grâce à la géniale invention du Portom, système d’accrochage des livres aux murs d’Image verticale, également en vente chez nous.

Apprendre l’anglais… en bougeant ! Conçu par Agnès Benoit, l’atelier Jump’n Turn propose aux enfants, dès 4 ans, un apprentissage ludique de l’anglais. La découverte de la langue et du mouvement se font simultanément. C’est en tournant que l’on comprend le mot «turn» et non en l’associant à sa traduction !
En suivant des instructions physiques l’enfant se libère de toute appréhension de la langue étrangère. L’expérience devient ludique, dégagée de toute tension corporelle. Cet atelier est exclusivement enseigné en anglais.

Animé par Agnès Benoit pour des enfants, dès 4 ans.
Jump’n Turn est proposé dans le cadre du dispositif EAC par la Manufacture CDCN, Bordeaux, depuis 2016, et par Espaces Pluriels, Pau, depuis 2020.
Cet atelier peut aussi s’imaginer en français pour un public allophone.
Pour en savoir plus c’est par ici

Au printemps 2017, Stéphanie Pichon et Agnès Benoit déambulent à travers l’Institut Bergonié à Bordeaux, avec des patients, soignants, gardien de nuit, cadres de santé… Ces paroles livrent autant de cartographies personnelles de l’hôpital. Un an plus tard, elles les transforment en marche sonore au sein de l’Institut Bergonié et invitent le public à une aventure sensorielle, au casque, éprouvée dans le corps, dans les sons et les objets, où convergent tous les vécus des usagers de l’hôpital.

Avec les artistes Laetitia Andrieu, Véronique Lamare, Karina Ketz.

Imaginé dans le cadre du projet Culture et Santé de l’Institut Bergonié, au sein du Collectif art Bergonié 2017-2019, le projet les Arpenteurs est amené à se développer en d’autres lieux de vie où public, usagers et personnels se croisent quotidiennement.