Anita

Anita

13,00

Auteur: Lilian Auzas
Editeur: Hippocampe Editions (2018)

Broché: 104 pages
Langue: Français
ISBN13: 979-10-96911-10-3

En stock (peut être commandé)

Informations complémentaires

Poids 0.18 kg

SKU: bom_1916 - Besoin d'aide ? Contactez-nous Laisser un avis

Catégories : ,

Le roman d’Anita Berber, sulfureuse icône expressionniste, danseuse, actrice, et muse qui scandalisa autant par ses provocations artistiques que par sa vie interlope. Suivi de Souvenirs d’Anita Berber de Klaus Mann.

« Pour Anita Berber, travailler c’était surtout imaginer. Elle sent pousser des germes en elle. Des mots éclatent comme ça dans ses entrailles et elle les écrit pour les retenir. Oh, ce n’était point-là de la littérature, elle le savait bien. En revanche, ils allaient devenir poésie, charmes et envoûtements car son corps allait les exprimer, les cracher en mouvements. Alors, elle serait chacun des éléments : l’air, le feu, l’eau et la terre. Le papier serait sa scène éthérée et enivrante. »

Actrice, muse, femme dépravée… Danseuse expressionniste et icône d’une génération en plein désastre. Difficile de saisir en si peu de mots la personnalité complexe et multiple d’Anita Berber. En 1925, Otto Dix réalise son portrait alors qu’elle est totalement dépassée par sa célébrité ; elle n’est plus qu’une artiste perdue parmi ses démons. Droguée, prostituée occasionnelle, bisexuelle, paranoïaque, Anita Berber nourrit les scandales et fait les choux-gras de la presse de la République de Weimar. On la déteste autant qu’on l’adule, plus puissante que l’effet des psychotropes dont elle s’abreuve. Artiste de renom, performeuse avant l’heure, elle dansait pour survivre à une époque où tout restait à faire. Entre Berlin, Wiesbaden et Düsseldorf, Anita est une esquisse, une évocation ; le portrait fulgurant d’une femme qui tente péniblement de dépasser sa légende. Danseuse instinctive, elle incarne la décadence aux yeux de ses contemporains et participe pourtant aux bouleversements artistiques et culturels de son temps. Géniale provocatrice, sa vie fut un météore : elle meurt à l’âge de 29 ans, seule, abîmée par les drogues et épuisée par la tuberculose.

Anita Berber reste encore aujourd’hui une source d’inspiration pour bon nombre d’artistes tels Ingrid Caven, Michael Michalsky, Karl Lagerfeld, Death in Vegas, Nina Hagen ou Rosa von Praunheim…

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close