La partition chorégraphique: outil de transmission, outil d’exploration

Auteur: Noëlle Simonet
Editeur: Association ARTDIR – cie LABKINE (2019)

Broché: 124 pages + 25 videos à télécharger (accès à un code personnel)
Langue: Français
ISBN13: 978-2-955-24702-0

En stock (peut être commandé)

En stock (peut être commandé)

28,00

RÉSUMÉ

Tout mouvement s’inscrit dans l’espace, mais comment définir la spécificité de cet espace que nous traversons?

Dans le premier volet #01 Croquis de parcours et le deuxième #02 Transferts et tours, nous avons abordé les éléments de l’espace en deux dimensions.

Ce troisième volet est dédié à la relation Corps-Espace. Notre attention se tourne vers l’espace personnel en trois dimensions. Doté de plasticité et de multiples structures, il a été nommé « kinesphère » par Rudolf Laban. Nous en présentons ses aspects clés, essentiels pour son étude en nous appuyant sur des œuvres de la danse allemande créées par les chorégraphes Kurt Jooss (« L’Après-midi d’un faune » dans un remontage inédit, filmé, réalisé par Noëlle Simonet) et Sigurd Leeder (« Etudes » et « Impromptu »), collaborateurs de Rudolf Laban et créateurs de la technique Jooss – Leeder.

Nous verrons comment les choix spatiaux de ces oeuvres servent la cohérence et la singularité de leur écriture chorégraphique.

Le film, le graphisme animé et la voix off qui vous accompagnent se complètent pour rendre lisibles les différentes structures spatiales qui soutiennent la danse et sont autant de portes d’entrée pour appréhender les oeuvres et découvrir de multiples possibilités d’explorer le mouvement.

DÉCOUVRIR ÉGALEMENT

Aller en haut